Pour vos déclarations de revenus 2018.

Si vous avez eu en 2018, recours à de l'emploi à domicile, ou au recours d'une entreprise agréée services à la personne, les dépenses sont à déclarer cette année sur la déclaration 2042-RICI.

 

Les sommes dépensées sont à inscrire directement dans la case 70B

Il s'agit des sommes réellement dépensés par vous même, ou pour vos ascendants, en déduction des titres cesu par exemple.

 

Pour imprimer la déclaration 2042 RICI :

Déclaration 2042 RICI

image socialeEn ce 24 octobre 2018, un rappel à l'attention des particuliers employeurs. Depuis le 1er octobre, les cotisations salariales d'assurance chômage sont supprimées. 

Au moment des déclarations et des règlements des prestations de vos employés de maison, bien penser que leur Salaire Net aura augmenter.

La cotisation patronale d’assurance chômage reste au taux de 4,05 % et la cotisation patronale AGS à 0,15 %.

Ce qui fait un salaire minimum de 8.54 euros pour une heure de travail et les congés payés compris.

Hors Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle,

image fiscalité

Un acompte ne reste qu'un acompte et non un remboursement.

L'acompte Service à la personne versé dès le 15 janvier 2019, doit être bien maitrisé et son versement mérite des précautions.

En septembre dernier, le gouvernement a annoncé que l'acompte lié au crédit d'impôt sur le revenu dans le cadre des services à domicile sera porté de 30 % à 60 %.

Bonne nouvelle donc, à ceux qui ont recours aux services à la personne et qui emploient une personne à leur domicile ou qui ont recours à une entreprise agréée. Cela se fait dans le cadre du passage au Prélèvement à la Source pour l'impôt sur le revenu qui sera effectif dès le 1er janvier prochain.

Cependant, il y a des précautions importantes à avoir à l'esprit.

Info - FiscalitéLe jeudi 5 juillet à Béthune, Gérald DARMANIN, Ministre de l’Action et des Comptes publics a annoncé une simplification de la mise en œuvre en 2019 du prélèvement à la source pour les particuliers employeurs et leurs salariés. Dans l’attente de la montée en charge de la dématérialisation pour les utilisateurs du CESU papier et du déploiement des dispositifs «tout en un», aucun montant de prélèvement à la source ne sera pratiqué en 2019 sur la rémunération directement versée aux salariés par les particuliers employeurs

En pratique, dans le cadre des dispositifs simplifiés CESU et PAJEMPLOI :  

1. L’employeur continuera à déclarer auprès du centre CESU-PAJEMPLOI le nombre d’heures réalisées par son salarié en cours du mois et le salaire net (de cotisations sociales) qu’il souhaite lui verser.

2. Le centre CESU ou PAJEMPLOI mettra systématiquement à 0 % le taux de prélèvement à la source sur le salaire à verser.

3. Les employeurs verseront à leurs salariés les montants nets habituels 

Si le salarié du particulier employeur est imposable, plusieurs mesures d’accompagnement seront mises en place :

Nous relayons la campagne de prévention sur les accidents domestiques.

Du 8 novembre au 31 décembre 2018, Attitude Prévention décline sa campagne « Et si nous transmettions la bonne attitude » à la maison avec un spot de sensibilisation et un programme court diffusés en télévision et sur Internet. 

Ces accidents ont leu aux domiciles des personnes, soit par les particuliers eux-même, soit par leurs enfants.

Dans le service à la personne, cette prévention a tout son sens, car les intervenants (es) peuvent si ils ou elles n'ont pas été formé reproduire des gestes et attitudes de leur propre quotidien au domicile des usagers du services à domicile.

Par contre, un personnel d'employés de maison formé à cette prévention contre les risque d'accidents domestiques, vont avoir une méthode de travail, de comportement que leurs clients vont apprendre, peut être découvrir, et en définitive reproduire. 

Les gardes d'enfants auront une influence plus importante, car comme le démontre les chiffres d'Attitude Prévention, les accidents domestiques sont la prémière cause de mortalité des enfant de 1 à 14 ans.

En ce début d'Hivers, et à quelques semaines des fêtes de fin d'année, où les temps de soleil sont plus court, où il fait plus froids, et les enfants sont davantage à l'intérieur des habitations, cette autre remarque : 

"Les fêtes de fin d’année : une période à risque pour les accidents domestiques Près de 7 parents sur 10 pensent qu’il existe des accidents domestiques spécifiques aux fêtes de fin d’année. Plus d’1/4 d’entre eux déclare d’ailleurs être plus vigilant à cette occasion. Pourtant, près de 3/4 des parents reconnaissent avoir déjà pris un risque en présence de leurs enfants en cette période festive (laisser les guirlandes du sapin allumées sans surveillance, accrocher des décorations sans sécuriser sa position, ouvrir des huîtres avec un couteau non adapté…). " 

 

Accidents de la vie courante : les chiffres
• Plus de 11 millions de blessés ayant recours au soin par an
• 4,5 millions de blessés ayant recours aux urgences
• 500 000 blessés hospitalisés
• Plus de 20 000 décès par an
• 3ème cause de mortalité en France
• 1ère cause de décès chez les enfants de 1 à 14 ans 

Site : www.attitude-prevention.fr • Facebook : attitude.prevention 

"Rendre service de tout son pouvoir, de toutes ses forces, il n'est pas de plus noble tâche sur la terre."

Sophocle Artiste, Dramaturge, écrivain

Contact gratuit

Contactez un prestataire et échanger sur votre besoin, librement et directement sans aucuns frais à débourser

Vérification individuelle

Contrôle et suivi des prestataires comme leurs coordonnées pour plus de sérénité à recourir à leurs services.

Suivi professionnel

Assistance d'une société de services à la personne, avec nos intervenants sur le CESU, l'attestation fiscale

Entrez votre email afin de recevoir nos informations